Pourquoi du coton biologique ?

Le coton biologique occupe une place de plus en plus importante dans l'univers de la literie. Depuis plusieurs années nous notons une prise de conscience sur la pollution liée au secteur du textile et aux conditions déplorables de travail que l’on peut rencontrer dans certains ateliers. Conscient que les consommateurs font de plus en plus attention à leur consommation, les entreprises souhaitent répondre à cette demande en se lançant dans leurs collections en coton bio. Pourquoi choisir le coton bio plutôt qu’un coton classique ? Découvrez dans cet article les différents avantages de ce coton plus éco-responsable.  

Coton classique vs coton biologique :

Avant de se lancer dans la mise en avant du coton biologique, faisons un petit tour de l’univers du textile dit « classique » qui est la deuxième industrie la plus polluante au monde derrière celle du pétrole. Il faut savoir qu’environ 40% de la production mondiale de textile est représentée par le coton. Effectivement, pour produire du coton il faut le cultiver, et cette production est l’une des plus polluantes pour plusieurs raisons. Premièrement les surfaces de terres cultivées pour le coton ne représentent que 2,5% du volume total des terres cultivables, mais elles représentent 25% des insecticides et 10% des pesticides utilisés selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

Deuxièmement, en 2016, 64% du coton cultivé dans le monde était génétiquement modifié. Modifié avec des produits peu glorieux comme le chlore, l’ammoniaque, le soude, des métaux lourds, des solvants organiques et bien d’autres encore. S’ajoute à cela une consommation d’eau très importante, des déséquilibres des milieux aquatiques suite aux rejets toxiques (eutrophisation), des énergies utilisées provenant de ressources fossiles, l’impact toxicologique chez l’humain etc… La culture du coton biologique, « organic » en anglais, constitue aujourd’hui une alternative crédible pouvant répondre à la consommation de vêtements. 

C’est quoi le coton biologique ?

cotion bio

C’est du coton cultivé de manière biologique avec du compost naturel qui remplace les engrais chimiques et les pesticides. Il est sans OGM et la consommation d'eau nécessaire pour sa culture est réduite très fortement par rapport au coton conventionnel. Un coussin en coton bio nécessite 250 litres d’eau, contre 4800 pour un coussin en coton classique. Sa fibre est blanchie à l'eau oxygénée et non au chlore. Les teintures sont réalisées sans métaux lourds ou autres substances cancérigènes. Plus douce et plus souple, la fibre de coton bio est plus épaisse et anallergique. C’est pourquoi il est conseillé d’opter pour du coton bio pour plusieurs raisons :

 

  • Environnementales : comme dit plus haut dans l’article, la production de textile est l’une des plus polluantes au monde. La production de coton bio réduit considérablement toutes les variables polluantes comme l’utilisation de pesticides utilisés, réduit la consommation d’eau et les émissions de gaz carbonique.
  • Contribuer au commerce équitable : la culture du coton biologique privilégie une production de qualité et réalisé dans des conditions décentes pour les cultivateurs, producteurs et ouvriers. Elle s'inscrit dans le commerce équitable qui est le pilier d’une économie respectueuse des droits économiques, sociaux culturels et environnementaux.
  •  Offre une meilleure qualité de textile : le coton bio possède des fibres particulièrement solides, ce qui permet d’avoir des vêtements particulièrement robustes et durables. 

Comment savoir si votre textile est biologique ?

Il peut être difficile de choisir quel textile bio acheter. Pour faciliter la lecture du textile bio, plusieurs labels ont été créé avec leurs propres spécificités :

 

  • Confiance textile : le label Oeko Tex Standard 100 (Confiance textile 100 en français) vous garantit d’avoir un textile où l'absence de substances nocives est de mise. Il vous garantit aussi l'absence de substances dites « indésirables » comme par exemple des métaux lourds, des allergènes ou encore des pesticides.
  • OCS blended : Pour Organic Content Standard permet de contrôler l’intégrité et la traçabilité des matières premières tout au long de la chaine de production. Il est dédié à tous les textiles conçus avec un minimum de 5% de matières premières biologiques mélangées avec des matières premières relatives à une convention ou synthétiques.
  •  OCS 100 : Contrairement au label OCS Blended qui contient 5% de matières premières biologiques, les textiles certifiés OCS 100 en contiennent de 95 à 100%. 
  • GOTS : ce label a vu le jour en 2006. Le label GOTS (Global Organic Textile Standard) est le principal label garantissant un coton bio. Celui est reconnaissable par un t-shirt blanc sur fond vert. Le label interdit toutes les substances toxiques présentent dans la fabrication ou dans l’impression du textile. Il va plus loin dans la certification en imposant le respect des conditions de travail décentes.

 

Confodo essaie de vous proposer le maximum de textile en coton biologique pour vos Coussins de Positionnement haut de gamme.

Confodo s’engage pour le coton biologique :

Confodo a pour cheval de bataille une approche Green prônant la qualité. Pour cela, Confodo s’engage à proposer une panoplie de textiles composés de coton bio, et multiplie les actions en faveur de notre environnement.

Tout d’abord, les textiles composés de coton bio représentent plus de 80% des produits que nous composons. Un chiffre important quand on sait que les textiles en coton biologique ne représentent que 10% de la production mondial de textile. Pour cela, nous avons resserré notre catalogue de marques proposant en mettant en avant des textiles fait à partir de coton bio. 

C’est n’est pas le seul axe de marche en faveur de la planète de Confodo.

En effet, depuis peu nous nous sommes engagés avec 1% for the planet mouvement solidaire mondial qui encourage les entreprises et les particuliers à participer à la protection de notre planète. Confodo s’est engagé, via une adhésion annuelle, à reverser 1% de ses ventes annuelles. Ces dons seront alloués à des organisations à but non lucratif qui oeuvrent dans le domaine de l'environnement, créant ainsi un changement positif.



Article précédent Article suivant