Réussir à dormir avec une spondylarthrite ankylosante

En tant que personne souffrant de spondylarthrite ankylosante, vous savez à quel point il peut être épuisant de se mettre dans une position confortable la nuit.

Ensuite, lorsque vous trouvez enfin une position qui vous permet de vous reposer, la douleur et la raideur peuvent vous réveiller au beau milieu de la nuit.

Quand vous ne dormez pas assez, votre corps n'a pas le temps de récupérer et de se réparer. En conséquence, vous pourriez être encore plus mal pendant la journée suivante, puis moins susceptible de dormir une nuit complète la nuit suivante.

C'est un cycle qui peut vous épuiser, ce qui ajoute à la fatigue que vous pouvez déjà ressentir en souffrant d’une spondylarthrite.

Le manque de sommeil peut également contribuer à une augmentation de l'anxiété, de la dépression et du stress.

Voici quelques conseils pour une meilleure nuit de sommeil qui, nous l'espérons, vous seront utiles !

Assurez-vous d'avoir un lit confortable et un bon  soutien

Avec la spondylarthrite, vous faites face à des douleurs, des inflammations et des raideurs qui affectent non seulement le dos, mais également le cou, les épaules, les hanches et d'autres articulations.

Choisir bon matelas pour sommeil spondylarthrite

Votre matelas doit être respectueux de votre colonne vertébrale et des autres articulations.

Vous trouverez ci-dessous des suggestions sur ce qu'il faut rechercher dans un matelas.

Sélectionnez un matelas qui :

  • Répartit uniformément votre poids
  • Ne cause pas de distorsion de la colonne vertébrale
  • Est neuf

Trouver un matelas équilibré entre ferme et moelleux est essentiel. Vous ne voulez pas d'un matelas trop mou car il ne vous apportera pas beaucoup de soutien, tandis qu'un matelas trop ferme ne s'adaptera pas aux courbes naturelles de votre corps.

Mettre en œuvre une bonne hygiène de sommeil

L’hygiène du sommeil se définit comme des actions ou des habitudes que vous pratiquez régulièrement afin d'améliorer votre qualité de sommeil.

Voici quelques pratiques de sommeil à intégrer à votre routine du coucher :

  • Limitez les lumières
  • Développez une routine relaxante au coucher
  • Évitez la caféine dès la fin d’après-midi
  • Si possible, ne faites pas de sieste pendant la journée
  • Faites de l'exercice régulièrement
  • Ne mangez pas d'aliments frits, épicés ou d'agrumes avant de dormir.

Trouvez une position de sommeil adaptée à la colonne vertébrale qui vous convient

Savoir quelle position de sommeil vous adoptez naturellement

Si vous avez du mal à dormir avec une spondylarthrite ankylosante, commencez par revoir votre position de sommeil actuelle. Cela peut vous donner une meilleure idée de ce qui peut contribuer à votre inconfort pendant votre sommeil.

Lorsque vous vous réveillez le matin, avant de bouger, notez votre position. Votre colonne vertébrale est-elle dans une position neutre, alignée et soutenue ? Votre cou est-il dans une position saine et confortable ?

Demandez à votre partenaire ou à une personne de confiance de vous dire tout ce qu'il a remarqué à propos de votre position de sommeil.

Essayez de dormir sans oreiller

Il est recommandé d'essayer de dormir sur le dos à plat sans oreiller pendant au moins une partie de la nuit. Il y a une pléthore d'avantages à dormir sur le dos, y compris l'alignement de votre colonne vertébrale et une diminution de la pression.

Si vous ne pouvez pas dormir sur le dos sans oreiller, essayez de soulever un peu vos genoux.

Pour cela, vous pouvez utiliser un coussin de positionnement qui va améliorer la circulation sanguine et empêcher vos articulations de se bloquer.

Si vous ne parvenez pas à dormir sans oreiller sous la tête, il est préférable d'utiliser un oreiller fin.

Les oreillers épais ou rembourrés peuvent mettre votre cou dans une position non naturelle ce qui peut affecter votre posture pendant une période de sommeil prolongée.

Certaines personnes trouvent que dormir en position inclinée est plus confortable et que l'angle libère la tension et la pression sur la colonne vertébrale.

Evitez de dormir sur le ventre

Positions sommeil spondylarthrite ankylosante

Enfin, quelle que soit la position choisie, il est recommandé d'éviter de dormir sur le ventre.

Cela met plus de pression et de stress sur votre cou et votre dos, perturbe l'alignement entre votre tête et votre colonne vertébrale.

Cette position de sommeil peut aussi augmenter la tension, l'inflammation et la douleur au fil du temps.


Prenez le temps pour trouver la position de sommeil qui vous convient le mieux. Commencez par les positions qui fonctionnent déjà et ajustez-les légèrement peu à peu pour les rendre encore meilleures.

Parfois, l’utilisation d’un coussin de positionnement suffit à améliorer votre sommeil avec une spondylarthrite ankylosante.

Sachez que cela peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois, alors ne perdez pas espoir.



Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés